Ambroisie à feuille d'armoise


Originaire d'Amérique du nord cette plante introduite accidentellement en Suisse par les semences agricoles et les graines pour oiseaux présente les caractéristiques ci-dessous.

Dangers

Cette plante provoque principalement des allergies respiratoires et oculaires par ses pollens mais aussi cutanées lors du contact par exemple pour l'arrachage.

  • Rhinites, conjonctivites, toux, asthme, urticaire
  • Dermatose de contact (contact physique)

Le traitement des patients allergiques à l’ambroisie est particulièrement difficile :

  • Cortico-dépendance très fréquente

si insuffisamment traités, près de 60% des patients développent une inflammation chronique (hyperréactivité mucosale perannuelle)

  • Immunothérapie : longue, compliquée, difficile et quelque fois douloureuse pour les patients.

Biologie

Cette plante se multiplie principalement par ses graines dont le pouvoir de germination dépasse 40 ans. Un seul pied est capable d'en produire environ 3000. Les fleurs mâles commencent à émettre du pollen en août. La production de pollen s'accroît régulièrement pour être maximale en septembre (pic pollinique). Production 2,5 milliards de graines/plante/jour. L'émission se poursuit en décroissant jusqu'en octobre.

Actions

Désherbage chimique

  • Arrachage, avec la racine (avec des gants ainsi qu'un masque et des lunettes si la floraison est avancée)
  • Coupe (attention à la repousse)
  • Mise en place d'une couverture végétale
  • Incinérer mais surtout ne pas composter

Reconnaître l'ambroisie

Au moment de la floraison elle prend la forme d'un buisson dont la taille peut varier de 30cm à plus de 1m. Ses feuilles à poils courts, triangulaires et fortement découpées, vertes sur les deux faces et non duveteuse permettent de la distinguer de l'armoise commune. Si une forte odeur se dégage avec un froissement des feuilles, ce n'est pas de l'ambroisie. La tige est généralement velue, robuste et fortement ramifiée. Les feuilles y sont opposées à la base et deviennent rapidement alternes avec la croissance. Les fleurs mâles, vert jaunâtre sont regroupées à l'extrémité des tiges en cupules renversées.

Prière d'annoncer les localisations à l'Administration communale ou au service phytosanitaire du canton à Grangeneuve au 026 305 58 65.